Environnement
Une eau toujours bleue Imprimer
Jeudi, 11 Avril 2013 11:12
 

Le circuit de l’eau, du forage en passant par son traitement au cœur de la nouvelle usine jusqu’à son stockage et sa distribution

Améliorer la qualité de l’eau et sa distribution est l’une des préoccupations majeures de la Camy. 6 millions de m3 sont consommés chaque année par ses habitants. La nouvelle usine de production qui vient d’être inaugurée à Saint-Martin-la-Garenne a pour principal objectif de sécuriser l’alimentation en eau potable de l’agglomération.

Grâce à cet équipement, qui représente l’aboutissement de 20 ans de travail, la Camy diversifie son approvisionnement afin de garantir une alimentation constante même en cas de défaillance des sites de Follainville-Dennemont ou de Buchelay.

D’une capacité de production de l’ordre de 30 000 m3 par jour grâce à ses 6 forages qui prélèvent l’eau dans la nappe de la Craie du Vexin, la nouvelle usine dessert aussi une partie de Cergy-Pontoise. Elle est la 1re du genre à être certifiée Haute qualité environnementale.

 

Une démarche exemplaire

« Grâce à ce projet exemplaire sur le plan environnemental, la Camy a sécurisé l’approvisionnement en eau d’une très grande partie de sa population, y compris dans son cœur urbain, rappelle le président Dominique Braye. Cette ressource est un bien précieux. Notre devoir est de la valoriser et de la respecter. C’est ce que nous faisons avec de telles installations qui représentent des investissements importants, parfois mal compris immédiatement, parfois critiqués par facilité politicienne. C’est pourtant une question de responsabilité, pour nos habitants et pour les générations futures. »

Il estime aussi que le partenariat avec Veolia est « gagnant-gagnant ». « La puissance publique doit garantir le meilleur service au meilleur coût pour les administrés. L’entreprise privée peut apporter une technicité, un savoir-faire et des moyens qui ne sont pas nécessairement à la portée des collectivités, souligne-t-il. La gestion du service public n’est pas une affaire de dogme. »

Pierre Roux, le maire de Saint-Martin, s’est également félicité de cette réalisation. « 95% de notre surface communale est inscrite à Natura 2 000, chiffre-t-il. Cet écrin de verdure que nous souhaitons préserver ne doit toutefois pas être un frein à l’industrie. »

 

14,9 M€ d’investissement

Cet équipement représente, pour le périmètre de la Camy, un investissement de l’ordre de 14,91 M€ : 5,79 M€ pour le champ captant et les canalisations ; 9,12 M€ pour l’unité de traitement. Outre la collectivité, l’Agence de l’eau Seine Normandie et Veolia ont participé au financement.

Chaque année, la communauté d’agglomération investit quelque 3 M€ pour assurer le fonctionnement des réseaux et garantir la qualité de l’eau. En matière d’eau et d’assainissement, des chantiers sont en cours ou à venir à Favrieux, Flacourt, Boinville, Goussonville, Jumeauville, Guernes, Saint-Martin-la-Garenne ou au Tertre-Saint Denis...

 

UN ENGRAIS NATUREL ET GRATUIT

Samedi 13 avril, la Camy poursuit la distribution gratuite de compost dans les communes du territoire désormais au nombre de 35. Cet engrais naturel est élaboré à partir des végétaux collectés dans l’agglomération et transformés à la compostière de Flacourt. En plus de sacs d’or noir, les habitants bénéficieront de conseils pour fertiliser leurs parterres, jardins et potagers…

Rendez-vous de 8h30 à 12h30 à Arnouville-lès-Mantes (parking de la salle des fêtes), à Drocourt (atelier municipal), Guernes (parking du foyer à partir de 9h), Guerville (services techniques), Hargeville (place de l’Église), Porcheville (ateliers municipaux), Rolleboise (route de la Corniche, à la Placette à partir de 9h15) ; de 14h à 18h, à La Falaise (rue des Grands Prés), à Follainville-Dennemont (espace Condorcet de Dennemont), Gargenville (place du Marché), Goussonville (rue des Coutures), Jumeauville (rue d’Hargeville), Méricourt (place de la Mairie), Mézières-sur-Seine (rue Maurice-Fricotté), Mousseaux-sur-Seine (place de la Mairie) et Sailly (route de Vétheuil).

Après les habitants de Saint-Martin la Garenne, venus retirer leurs sacs le 6 avril, 16 nouvelles communes seront servies samedi

 

PARLONS JARDIN

À l’heure de préparer parterres, potagers et massifs pour planter les premiers semis (après les Saints de glace !), les rendez-vous des amoureux des plantes se multiplient. À Mantes-la-Jolie, en même temps que la distribution de compost de la Camy, la commune orchestre la 7e édition de Parlons jardin samedi 20 avril, de 9h30 à 18h30, place Saint-Maclou.

Le programme :

  • un atelier rempotage de plantes aromatiques de 10h30 à 11h30 et de 16h30 à 17h30 par le service espaces verts,
  • un atelier décoration florale, conseils et astuces animé par le fleuriste Pascal Noël, de 11h30 à 12h30,
  • des ateliers interactifs sur l’aménagement de potagers en carré en ville, de 14h30 à 15h15, 15h30 à 16h15 et 16h30 à 17h15,
  • un troc’plantes et boutures, de 15h à 16h,
  • une initiation à la poterie animée par la Poterie du Vexin, de 10h à 13h et de 14h à 18h,
  • une braderie des commerçants du centre-ville et de nombreux exposants : outillage de jardin, bulbes, plantes...

 

COUP DE PROPRE

Après l’opération Berges saines conduite dans plusieurs communes riveraines les 6 et 7 avril, Magnanville convie les habitants à participer à son nettoyage de printemps.

Samedi 13 avril, le conseil municipal et celui des enfants invitent les Magnanvillois volontaires à une collecte de déchets dans certains squares de la commune de 9h30 à 11h30. Le rendez-vous est fixé à 9h30 devant la mairie. Inscriptions auprès du service communication de la mairie au 01 30 92 87 27.

 
JTM-info